Noms de rue

Page mise à jour: 28/08/2012 08:51 par

RUBRIQUE HISTORIQUE DE M. DELHERBE

Entre "La Potte" et "le Chougnard".


Nos édiles ont été amenés à définir l'appellation d'une voie nouvelle et ils ont emprunté avec raison le nom d'un lieu dit proche "Bois du Ban". Il est intéressant d'examiner quelques dénominations des zones constituant notre commune. Les créateurs du cadastre en 1826 ont défini environ 25 lieux-dits en s'inspirant certainement de documents et appellations en vigueur bien avant cette date.
Ces zones regroupant un certain nombre de parcelles sont limitées par un titre portant le nom de "lieu-dit".


Certains de ces noms nous sont courants: "Les Beuges", d'autres restent moins connus, parce que moins utilisés: "Au Guisbay" par exemple.

Ces dénominations ont certainement été attribuées à l'époque car avec une caractéristique propre du lieu (culture, relief, exposition etc.).

Revenons d'abord  sur le "Bois du Ban", partie commune avec Trémoins, il s'agit d'une forêt située dans un lieu qui était soumis a une réglementation féodale : le ban.


"Les Beuges dessus": Avec le temps l'appellation de cette -zone encadrée de forêt entre Verlans et Coisevaux a vu son nom déformé et devenu "Beuge". En patois local  la "beuse" était un trou. Il devait y en  avoir plusieurs qui se sont rebouchés avec les ainées.

"Le Cariset" dans le même secteur devait avoir une relation avec un petit carré.

"Le Chougnard" bien contant avait une zone de culture où certainement le chou tenait une large place.

"Les Orgivals "et "la Combe des Orgivals" étaient également cultivés en céréales, notamment avec de l'orge.

"Le Champ du Mont" a été défini en tant que partie haute du village.

"Le Champs des Porots" situé en  limite de Byans était particulièrement propice à la culture du poireau.

"La Vignotte" dans le même secteur, vu son exposition a du posséder quelques vignes.

"Aux Charmois" partie boisée dont le charme prédominait.

"Les Fougères" on trouvait cette plante en abondance sur ces parcelles.

"A la Vacherie" lieu d'élevage et d'abri pour les bêtes.

"Les Bachottes" qualifiaient des terres où les grosses pierres sont nombreuses et remontent en surface.

"Les Champs du Rang Breuleux" au sud de la commune indiquent que les terrains ont été rendus cultivables par le feu : brûlage.

"Le Sarey", "le Guisbay" et autres n'ont pas encore été traduits. A vous de nous donner des idées sur les interprétations…

Verlans Informations Mai 2000

cadastre